Idée No. 3: Obliger les entreprises et les citoyens à compenser leurs émissions polluantes

On a beaucoup parlé de mettre un prix sur la pollution, sur le principe du pollueur-payeur. Au Canada, on a qu’à penser à la taxe sur le carbone du gouvernement Trudeau.

De plus, il est déjà possible, autant pour les entreprises et les citoyens, d’acheter des « crédits carbone » sur une base volontaire. Par exemple, les voyageurs en avion se font offrir « l’option » de compenser leurs émissions. Le système est simple : en échange d’une compensation financière, une entreprise ou un organisme plante des arbres, un excellent moyen de capturer le CO2 émis dans l’atmosphère.

À la base, une taxe sur le carbone est une bonne idée : elle vise à augmenter le prix de l’essence de sorte à décourager les consommateurs à utiliser leur véhicule à moteur (polluant) le plus souvent possible. Toutefois — à tort certainement — certains la perçoivent comme mesure inefficace et injuste; une « taxe déguisée », qui n’aiderait en rien l’environnement.

D’un autre côté, offrir la possibilité aux entreprises et aux citoyens de compenser leurs émissions polluantes est aussi une bonne idée, mais elle reste une belle idée tant que les gens ne se décident pas à la mettre en application, c’est-à-dire d’y accorder les sous. Entreprises comme citoyens sont en droit de poser la question de l’injustice : pourquoi, moi, je paierais, alors que d’autres ne paient pas?

Pourtant, les effets néfastes de la pollution et des gaz à effets de serre sur la santé et l’écosystème sont bien connus, et de laisser au citoyen ou à l’entreprise « l’option » de payer ou pas me semble insuffisante pour que la pollution diminue. Je suis convaincu que le jour où cette option devient une obligation, le sentiment d’injustice s’estompe.

D’où l’idée de transformer la taxe sur le carbone — une mesure impopulaire, donc facile à renverser par un nouveau gouvernement — par une mesure qui serait sans doute mieux perçue au sein de la population, et qui serait en même temps assurerait une écoresponsabilité équitable pour les citoyens et les entreprises : obliger citoyens comme entreprise à compenser TOUTES les émissions.

Il semble qu’avec la technologie existante, il serait relativement facile de mettre en place une telle mesure. Elle pourrait être mise en place progressivement. Lire la suite

Idée No.2 : Une bibliothèque « libre-service » virtuelle

books-1099067_1280

Le casse-tête

Vous avez plusieurs livres qui trainent sur les tablettes, mais vous n’osez pas vous en défaire car ils sont peut-être trop spécialisés pour être mis à la disposition du public, dans une mini bibliothèque en libre-service au sens « traditionnel »?

Vous avez peut-être songé à les offrir à une bibliothèque universitaire, mais vous vous demandez laquelle sera la plus susceptible de l’accepter?

Vous avez peut-être songé à les annoncer sur Amazon ou même Kijiji, mais vous souhaitez donner vos livres dans un esprit d’entraide et non les vendre pour faire des sous?

Je suis dans le même cas que vous! J’ai pensé qu’il serait bien d’avoir un espace virtuel qui permettrait de trouver des livres et les « emprunter ». Lire la suite